Heureusement, il existe un avenant pour couvrir ces dommages et heureusement la plupart des assurés n’hésitent pas au moment de l’ajouter sur leur police d’assurance. Malgré tout, mieux vaut prévenir que guérir, alors voici quelques conseils afin de vous éviter de devoir réclamer pour ce type de sinistre.

L’entretien : la recette magique contre les dégâts d’eau

La meilleure façon d’éviter un dégât d’eau par infiltration, c’est de bien entretenir sa résidence. Il y a deux avantages à le faire : vous protégez votre investissement et vous évitez une réclamation d’assurance.

Commençons par l’entretien des gouttières. Deux fois par année, au printemps et à l’automne vous devriez les inspecter afin de vous assurer qu’elles sont dégagées, propres et que le poids de la neige et de la glace n’a pas provoqué d’affaissement. Vous remarquez que quelque chose cloche? Nettoyez, dégagez, réparez. Vos efforts seront récompensés.

Qui pense infiltration, pense évidemment toiture. Il est assez facile de se fier sur la durée normale de vie d’une toiture et de ne pas y prêter attention. Malheureusement, c’est souvent une infiltration qui nous annonce qu’il y a un problème. Heureusement, il y a des moyens d’éviter cette situation et surtout, de prolonger la durée de vie de votre toiture.

En hiver, s’il y a une trop grande accumulation de neige ou de glace sur le toit, il faudra peut-être le déneiger. Suivez nos conseils de sécurité si vous êtes en obligation de le faire. Encore une fois, il faut inspecter au printemps la toiture afin de s’assurer que l’hiver n’a pas été trop rude. Y a-t-il des bardeaux soulevés, endommagés? La pente a-t-elle fléchi ou s’est-elle enfoncée? Si vous avez une toiture en métal, est-elle en proie à la corrosion?

Finalement, pensez à inspecter votre revêtement extérieur, les joints de vos portes et fenêtres. Toute fissure suspecte devrait être examinée plus attentivement.

Les dégâts d’eau, la réclamation la plus fréquente

Les dommages causés par l’eau représentent environ la moitié de toutes les demandes d’indemnisation au Québec en assurance habitation. S’il est difficile (mais pas impossible) de prévenir les refoulements d’égouts, les dommages par l’infiltration sont bien souvent dus à une négligence au niveau de l’entretien. Alors, il n’en tient qu’à vous!

Couvert ou non couvert?

Savoir si un dégât d’eau est couvert sur le contrat de base d’assurance habitation n’est pas simple. C’est pourquoi le Bureau d’Assurance du Canada a, sur son site www.infoassurance.ca une foule d’information concernant la prévention des dégâts d’eau.

Vous ne savez pas si vous êtes suffisamment couvert? C’est signe qu’il est temps de parler à votre assureur!