Faire l’inventaire de vos biens

Faire l’inventaire de vos biens

Avez-vous déjà effectué l’inventaire de l’ensemble de vos biens? Faites l’exercice et vous serez probablement surpris du montant des biens que vous avez accumulés au fil des années !  Mais comment s’y prendre?

Assurances générales Banque Nationale
10 décembre 2015

Tout d’abord : documenter

La première étape de l’inventaire de vos biens devrait être de les prendre en photo ou de les filmer (pourquoi ne pas faire les deux?). Ne conservez pas ces films ou photos dans la maison. Conservez-les sur une clé USB au bureau ou sur un service d’hébergement en ligne dans un dossier compressé et protégé avec un mot de passe.

Ces photos et vidéos ont deux buts : prouver que vous aviez bien ces choses en cas de réclamation et vous permettre d’identifier ce qui n’est pas dans votre inventaire. Vous n’aurez peut-être pas tout pris en note ou eu le temps de terminer votre inventaire.

Vous organiser pour ne rien oublier

Vous allez devoir passer de pièce en pièce pour tout prendre en note. Le meilleur moyen de rien oublier quand vous serez dans une pièce est de la découper en morceaux :

  • ce qui est au plafond (incluant les luminaires et ventilateurs);
  • ce qui est aux murs (cadres, rideaux, armoires et leur contenu);
  • ce qui est sur le sol (meubles);
  • ce qui est dans les meubles;
  • ce qui est sur un comptoir, un cabinet fixe (petits électroménagers, savons…);
  • ce qui est dans la garde-robe ou les autres espaces de rangement fixe.

Estimer et être précis

Si vous ouvrez un tiroir où il y a 10 chandails, estimez une valeur moyenne pour chacun et multipliez par le nombre de chandails. La valeur à considérer est celle que vous devriez payer si vous deviez entrer dans un magasin aujourd’hui pour l’acheter.

Si vous avez, parmi les dix chandails, une pièce qui vaut beaucoup plus cher, comptez plutôt 9 chandails à un prix X et 1 particulier à un prix différent.

Il arrive souvent que nous ayons un article de plus grande qualité dans un ensemble. Pensez à ce super chaudron acheté séparément de votre batterie de cuisine. Ou encore ce livre ou ce disque de collection. En le séparant du tout, vous éviterez d’être perdant en cas de réclamation.

Petite note concernant les articles de valeur : vous devrez généralement prouver cette valeur soit en produisant une facture ou une évaluation récente.

Ne rien négliger

On ne pense pas toujours à la brosse à dents, au manteau d’hiver qui est rangé pour l’été, à la bouteille de shampoing, à la soie dentaire ou au tiroir contenant ce jeans que vous espérez toujours pouvoir remettre un jour.

Lorsque vous faites votre inventaire, vous devriez penser à un déménagement. Tout ce qui devrait rentrer dans le camion serait à remplacer en cas de perte totale, un incendie par exemple. Ne pensez pas qu’au vol et à vos objets de valeur. Remplacer une garde-robe complète peut rapidement atteindre quelques milliers de dollars. Sans parler de la collection de chaussures ou des bijoux…

S’outiller et planifier

La Chambre de l’assurance de dommages et le Bureau d’assurance du Canada offrent tous deux un outil pour vous aider à faire votre inventaire. Organisés par pièces, ils vous guident avec les biens qui se trouvent généralement dans cette pièce : vêtements dans la chambre et télévision au salon.

N’espérez pas tout faire en un seul jour. C’est un exercice long qu’il vaut mieux faire à plusieurs, sur plusieurs jours, voire semaines. Et n’oubliez pas par la suite de faire une mise à jour de cet inventaire, au moins une fois par année.

Catégories

Suivez-nous

       

Découvrez nos solutions d'assurance

Découvrez nos solutions d'assurance

Sur le même sujet
Les assurances et les monnaies virtuelles
Les assurances et les monnaies virtuelles
Assurances générales Banque Nationale - 27 avril 2017
Les monnaies virtuelles ou cryptomonnaies sont apparues dans le paysage financier que très récemment. Les contrats d’assurance habitation standard couvrent-ils ces nouvelles valeurs monétaires? Lire la suite
Petites robes noires et assurances
Petites robes noires et assurances
- 01 novembre 2016
Chaque mois, je regarde mon relevé de carte de crédit et me demande : ai-je un problème pour dépenser autant sur mon habillement? Comme on dit : péché avoué est à moitié pardonné. Maintenant, est-ce que l’autre moitié serait de m’assurer que ma garde-robe est bien couverte?  Lire la suite