Prêter sa voiture, un risque à assurer?

Prêter sa voiture, un risque à assurer?

Que ce soit à votre voisin, à un ami ou à votre enfant, lorsque vous prêtez votre voiture, vous prêtez aussi votre assurance automobile. Voici quelques trucs pour qu’elle vous protège correctement et que vous puissiez prêter votre auto sans vous inquiéter.

Assurances générales Banque Nationale
01 décembre 2015

« Papa, maman, est-ce que je peux prendre les clés? »

À partir du moment où quelqu’un qui habite sous votre toit veut utiliser votre véhicule, même si ce n’est qu’à l’occasion, il faut en aviser votre assureur

Ne négligez pas cette démarche, soyez transparent, faute de quoi votre assureur pourrait décider de ne verser aucune indemnité s’il advenait un sinistre ou de diminuer le montant de celle-ci.

« Voisin, j’aurais un service à te demander »

Lorsqu’il s’agit de prêter votre voiture à une personne qui n’habite pas avec vous, un ami ou un voisin par exemple, il n’est pas nécessaire de vous précipiter au téléphone pour le déclarer à votre assureur. Si, par malheur, ce conducteur était responsable d’un accident avec votre automobile, il serait couvert grâce à votre assurance auto.

Toutefois, rappelez-vous que vous serez indemnisé pour les dommages causés à votre véhicule seulement si vous détenez l’assurance collision qui se trouve au Chapitre B de votre contrat d’assurance auto.

Être couvert, même sans couverture

Certains conducteurs ont ajouté la protection « Dommages aux véhicules n’appartenant pas à l’assuré », appelé l’avenant 27, sur leur contrat d’assurance automobile. Si vous prêtez votre véhicule à une personne qui détient cet avenant, il est possible que son assurance couvre les dommages causés à votre véhicule en cas d’accident, et ce, même si vous n’avez pas la protection.

Vérifier le permis de conduire

Les assureurs autorisent le prêt de voiture pourvu que l’emprunteur soit détenteur d’un permis de conduire valide. Il est facile de vérifier la validité d’un permis de conduire grâce aux services en ligne de la Société de l’assurance automobile du Québec. Pour obtenir ces renseignements, il suffit d’avoir en main le numéro du permis à vérifier et votre carte de crédit pour régler les frais minimes de consultation.

Avant tout, une question de confiance

Avant de prêter votre véhicule, il faut d’abord pouvoir faire confiance au conducteur. En cas d’une infraction routière majeure ou si le permis de conduire du conducteur n’est pas valide, votre véhicule pourrait être saisi même si vous n’étiez pas derrière le volant. Et si ce conducteur est responsable d’un accident, votre prime d’assurance pourrait en souffrir …

Catégories

Suivez-nous

       

Découvrez nos solutions d'assurance

Découvrez nos solutions d'assurance

Sur le même sujet
Un chat est un chat, une police… un contrat
Un chat est un chat, une police… un contrat
- 25 octobre 2016
Ah ! La langue de Molière, cette langue si belle, si fière et si noble avec son histoire riche et passionnante. Plus de 200 millions de personnes parlent français sur les 5 continents : Mais, combien parlent « avec assurance »? Lire la suite
Siège d’auto pour enfant : 7 choses à savoir
Siège d’auto pour enfant : 7 choses à savoir
Assurances générales Banque Nationale - 14 juin 2016
Un siège d’auto pour enfant coûte quelques centaines de dollars, il peut donc être tentant de l’acheter usagé, aux États-Unis ou de le conserver longtemps. Vous devez savoir que ce n’est pas conseillé, voire même illégal dans certaines situations. Lire la suite